Sélectionner une page

A quel moment doit-on envisager de s’installer aux USA ?

Connectez-vous ou inscrivez-vous (gratuitement) pour lire, poser, répondre, commenter et voter pour des questions :

Question
A quel moment doit-on envisager de s’installer aux USA ?
Photo du profil de Yves PeynaudYves Peynaud Équipe a demandé il y a 1 année

Encore une question qui m’est souvent posée : Le marché français est trop petit, et chaque pays européen également. Faut-il essayer de pénétrer le marché aux USA rapidement ?

2 Réponses
Photo du profil de Yves PeynaudYves Peynaud Équipe a répondu il y a 1 année

Il n’y a pas de réponse unique à cette question, sinon celle-ci : si le marché américain semble accessible. C’est à dire qu’on a validé qu’il y existe un réel besoin, d’un segment de marché suffisamment large (en général c’est le cas vu la taille de ce marché), que ces clients sont solvables (acceptent le prix de l’offre) et, surtout, que le coût d’accès à un client permet d’être rentable suffisamment rapidement, compte-tenu des investissements commerciaux nécessaires pour attaquer ce marché très concurrentiel.

Donc si il y une chance de pénétrer ce marché, il faut y aller le plus vite possible, y compris (et probablement) en levant les fonds nécessaires pour s’y établir. Il faudra alors des « preuves suffisantes » que ce marché est accessible et mûr pour l’offre pour convaincre des investisseurs. Très souvent, cette stratégie s’accompagnera de l’établissement des centres de décision marketing et ventes aux USA, voir peut-être du transfert du siège, et peut-être d’investisseurs américains au capital.

Photo du profil de Yves PeynaudYves Peynaud Équipe a répondu il y a 9 mois

Un complément de réponse à cette question : sur certains sujets ou certains marchés, il peut être plus facile de lever des fonds aux USA qu’en France ou en Europe. Ce n’est pas du tout une généralité, mais ça arrive. Dans ce cas, la levée de fonds sera concomitante avec le développement sur marché US, l’un servant l’autre.

Mais attention, dans mon expérience, une levée de fonds aux USA s’accompagne irrémédiablement d’un flip du siège de l’entreprise aux USA (au moins quand les investisseurs américains sont les principaux investisseurs financiers). Dans ce cas, la R&D reste (heureusement) souvent en France, mais la société française n’est plus qu’une filiale de la société (mère) américaine. C’est dommage mais c’est comme ça. Voir encore un exemple récent avec Visiblee.

Ce contenu est intéressant ? Partagez-le avec vos amis :

Connectez-vous ou inscrivez-vous (gratuitement) pour soumettre votre réponse :

Aller à la barre d’outils